Postulez spontanément

06 septembre 2018

Dix gaffes à éviter sur votre CV

Un bon CV est concis, rédigé dans une autre police que Comic Sans et sans faute d’accord du participe passé. Ça, vous le saviez déjà. Nous passons en revue dix autres erreurs fréquentes – des pieux mensonges au choix d’une photo à joindre à votre CV.

écrivez vortre cv
  1. Soignez votre CV
    Vous pouvez joindre une photo à votre CV – de préférence pas une photo de vacances. Des études montrent que cette initiative vous porte souvent préjudice. La plupart des employeurs sont assez professionnels pour ne pas s’y laisser prendre et un décolleté plongeant peut réduire vos chances auprès d’une recruteuse. Par ailleurs, hommes et femmes se formalisent moins facilement au contact de beaux garçons.

    Conseil : prenez un arrière-plan neutre et demandez à votre ami(e) de prendre en rafale une vingtaine de photos. Votre objectif est que le recruteur vous trouve sympathique : vous sourirez aimablement mais sans exagérer. En cas de doute, laissez simplement la photo de côté.

  2. Préférez LinkedIn
    Ne vous faites aucune illusion : votre employeur potentiel va bel et bien vérifier votre page Facebook. Vous voudriez éviter que votre futur patron jette un œil sur vos folles soirées du samedi ? Vérifiez vos paramètres de confidentialité. Joindre à votre cv un lien vers votre profil LinkedIn est judicieux : vous serez dès lors analysé sur vos qualités professionnelles et non sur vos photos de plage.
  3. Bonjour, à qui ai-je l’honneur ?
    N’utilisez jamais le courriel de votre employeur actuel mais bien votre adresse privée. Impossible de savoir si quelqu’un d’autre vous lit. L’adresse douxlapin1993@hotmail.com n’est pas votre meilleur coup : préférez donc un e-mail plus neutre. N’oubliez pas votre messagerie vocale : si votre patron veut vous convier à un entretien, vous voulez évidemment lui donner une impression professionnelle. Attention : les recruteurs sont aussi des êtres humains – une pointe d’humour peut aussi bien vous mettre à votre avantage.
  4. Restez pertinent
    Tout le monde suppose que vous êtes allé au collège ; ne l’indiquez pas sur votre CV. Si vous avez quitté l’école plus tôt et cherchez un premier job, vous pouvez renseigner votre école secondaire. Ceux qui ont poursuivi leurs études n’indiqueront que leur diplôme du supérieur. Vous pouvez bien sûr mentionner votre sujet de thèse ou votre doctorat mais demandez-vous toujours ce que cela apporte à votre employeur. Si vous voulez montrer que vous ne vous contentez pas du strict nécessaire, indiquez votre engagement dans une association d’étudiants ou la radio du campus.
  5. On recherche : réassortisseur
    Tout le monde a un jour mis des marchandises en rayon, retourné des hot-dogs ou trié des haricots dans une conserverie. Il n’y a rien de mal à indiquer les jobs étudiants si vous n’avez pas encore beaucoup d’expérience. Soyez brefs ou oubliez-les carrément s’ils sont sans objet pour le job auquel vous postulez.
  6. Mentir n’est vraiment pas intelligent
    Les recruteurs reçoivent souvent des centaines de CV. Ils connaissent les trucs et décèlent très vite toutes les fioritures imaginées pour donner plus de corps à un CV. Vous devez donc être en mesure de présenter chacun des diplômes figurant sur votre CV. Ne mentez pas sur votre expérience passée ; ne qualifiez pas votre job dans un call center par le titre « assistant director sales ». L’honnêteté est la meilleure politique.
  7. Colmatez les brèches
    Si votre CV comporte des lacunes, prévoyez de préférence une explication et donnez-lui un tour positif. Vous avez par exemple voyagé pendant un an pour élargir vos horizons. En cours de route, vous avez alimenté un blog, travaillé comme bénévole ou suivi des cours ? N’oubliez surtout pas de le mentionner. Ne taisez pas le fait que vous êtes resté out pendant un congé de paternité ou une interruption de carrière. L’employeur peut aussi en conclure : « OK, ce candidat a rechargé ses batteries et peut commencer tout de suite. »
  8. Restez professionnel
    Les hobbys et à-côtés peuvent dynamiser votre CV mais soyez sélectif. Il n’est utile pour personne de mentionner que vous donnez votre sang, par exemple. Si votre hobby est vraiment unique, vous courez le risque d’être mis sur la touche par les recruteurs pour cette raison précisément. Plutôt que sortir du lot par les reconstitutions grandeur nature auxquelles vous participez le week-end déguisé en viking, distinguez-vous en montrant que vous avez les ressources nécessaires pour conduire l’entreprise vers la modernité.
  9. Je sais aussi taper à la machine !
    Connaître Microsoft Word n’est pas un atout, pas plus que les ‘notions de base’ grâce auxquelles vous pouvez dire ‘bonjour’ et ‘merci’ dans douze langues. Pour la plupart des jobs, les compétences de ce type sont considérées comme des prérequis qui ne méritent pas que l’on s’y attarde. Fouillez donc un peu plus dans vos connaissances et mentionnez les compétences spécifiques qui vous distinguent des concurrents. Peut-être maîtrisez-vous des programmes informatiques ou des techniques spécifiques ? Vous possédez sans doute d’autres talents grâce auxquels vous pouvez personnaliser votre CV à l’intention des recruteurs. Décrivez deux talents uniques au lieu de barber les recruteurs avec le fait que vous savez taper à la machine les yeux bandés.
  10. Ne prenez pas la plume
    Un CV est un document professionnel, pas une dissertation. Vous pouvez de toute façon éviter les phrases complètes – celles-ci conviendront davantage dans votre lettre de motivation. Par ailleurs, évitez les phrases toutes faites comme « je vous écris ce jour pour… », « un job à temps partiel m’irait à merveille » et « permettez-moi de me présenter ». Les recruteurs lisent chaque jour les mêmes clichés et reçoivent des centaines de CV de « teamplayers créatifs, passionnés et axés résultats ». Donnez plutôt des exemples montrant ce dont vous êtes capable ainsi que des url illustrant vos projets antérieurs.

Bonne chance !